AUSTRALIENS CONTRE BRÉSILIENS

Avatar RIPITUP | mai 22, 2021

Rip Curl Rottnest Search : On connait désormais les noms des quatre finalistes

(Par Planète Surf)

N’y figure pas, malheureusement, Michel Bourez qui a buté, pour son premier 8e de finale de la saison après quatre échecs en 16es, sur Miguel Pupo (13,07-14,77). Le Tahitien n’a pas démérité, déroulant son puissant et précis surf backside sur les gauches du spot ouest-australien, mais c’est le Brésilien qui a posté les deux meilleures notes grâce à une combinaison turns-aerial (7,50) puis un tube (7,17). Ce premier résultat correct du Polynésien cette saison devrait lui permettre de se rapprocher sensiblement de la zone du maintien (il était 30e avant l’épreuve alors que seuls les 20 premiers se sauvent).

AUSTRALIENS CONTRE BRÉSILIENS

Miguel Pupo. © WSL / Dunbar

Sur sa lancée, Miguel Pupo a ensuite eu le temps de s’imaginer en demies alors qu’il menait tranquillement sa série des quarts contre Liam O’Brien, combo à dix minutes du buzzer. Mais l’invité australien, dont c’est la toute première apparition dans l’élite, a de la ressource et une confiance à toute épreuve après ses succès dans ce Rip Curl Rottnest Search face à Toledo et Moniz, qui lui ont permis de renverser le Brésilien par l’intermédiaire de deux gauches lacérées backside (13,23-12,83).

La sensation du contest ouest-australien croisera en demies la… sensation de ce début de saison sur le CT : Morgan Cibilic. Le rookie aussie a un peu plus fait regretter sa non sélection pour les JO de Tokyo (il n’était pas un surfeur du Top 34 en 2019, année prise en compte pour la qualification via le CT) en dominant avec autorité l’un des deux qualifiés de l’île continent pour l’événement japonais de l’été, Julian Wilson (15,70-14,16). Armé de ses incisifs et impressionnants de puissance et de radicalité turns backside, Cibilic prendra part déjà à sa deuxième demi-finale cette saison après Newcastle.

AUSTRALIENS CONTRE BRÉSILIENS

Morgan Cibilic. © WSL / Dunbar

La partie basse du tableau reste, elle, aux mains des deux hommes forts de la saison : Gabriel Medina et Italo Ferreira. Le leader du CT a éteint en 8es de finale toutes velléités de putsh de son team mate chez Rip Curl, Owen Wright, en réussissant deux aerials, dont l’un noté 8,33 (score final : 14,50-11,00), avant de venir à bout en quarts de Conner Coffin. Le Californien a crânement joué sa chance sur le rail, malgré un genou abîmé lors son succès en 8es face à Mikey Wright (15,23-13,50), mais est venu « mourir » à 0,20 point du surfeur de Maresias (13,60-13,80).

Si, comme les prévisions de Surfline l’indiquent, les conditions le permettent, la compétition devrait se conclure la nuit prochaine (samedi à dimanche, heure de Paris, call à 1h15).

La suite de l’article :  Planète Surf


51571 Vues 4.15 On 66 Ratings Notez

Commentaires

This post currently has no responses.

Laissez un commentaire