Pour ou contre une Wavegarden

à Saint-Geours-de-Maremne...

Lorsque, allant de l’idée au projet, le rêve glisse doucement vers la vague de la réalité…

440138700_640

Voilà comment peut être défini pour beaucoup d’entre nous notre point de vue sur le projet de complexe aqualudique autour d’une vague artificielle, autrement dit: le premier surf-parc de France à portée de nos dérives.

Mais tout de même, en discutant de ci de là au grès de mes pérégrinations sur ce projet j’ai été assez étonné du peu de personnes qui en avaient entendu parlé. Pour remettre les choses dans leur contexte: il y a quelque années (peut-être quatre ou cinq ans) je croisais à la gravière une personne qui travaillait pour je ne sais quelle administration et faisait la côté Atlantique pour interroger les surfeurs sur leur point de vue quand à la construction d’une « piscine à vague » et sur le lieu de son implantation. Cela a-t-il un rapport avec les événements qui en ont suivi? Une chose de sûre est qu’en septembre 2014 le Conseil Général des Landes et la MACS signaient la validation d’une étude sur le développement d’un centre aqua-ludique sur le pôle d’Atlantisud de Saint-Geours-de-Maremne à côté de la piscine Aygueblue, ce qui ferait de ce complexe le plus grand centre sportif européen dédié à la glisse.
La Fédération Française de Surf et EuroSIMA, l’association européenne des industriels des sports de glisse, ayant un rôle de conseil et d’accompagnement pour ce projet:
« A partir du moment où un projet structurant lié au surf existe sur le Territoire, l’Association EuroSIMA se doit de s’y intéresser. Nous soutenons donc le projet pour aider les Collectivités Territoriales à mieux appréhender le monde du surf, ses codes, sa culture et ses besoins. »

L’étude qui s’en suit devrait être finie autour de la fin mars et, hélas par rapport au fait que cela n’en est qu’au stade préliminaire, les données pour nous faire une idée de ce à quoi ce parc pourrait ressembler sont assez maigres mis à part ce qui a été communiqué dans les différentes parutions. Voilà à l’heure actuelle ce que l’on peut en dire, beaucoup d’éléments bien-sûr étant au conditionnels car, pour rappel, ce n’est qu’un projet dont l’étude est en cours:

• Tout d’abord le lieu d’implantation pour ce complexe: le pôle Atlantisud de Saint-Geours-de-Maremne à 20km d’Hossegor. Atlantisud est un espace de 144 hectares prévu pour le développement touristique, industriel ou commercial. Il faut comprendre que sur ce lieu d’implantation du complexe, si il ne se fait pas à sa place nous y verrons autre chose. Pour en savoir plus sur ce pôle je vous renvoie à son site: http://www.atlantisud.com/

Emplacement du Pôle Atlantisud.plan1

La zone en rouge représente le pôle Atlantisud, La zone achurée l’aire d’étude pour le projet.plan2

Ce complexe aqualudique comporterait:
• Un surf-parc.
• Un câble-parc ou wake-parc.
• Un pump-track.
• Un skate-parc outdoor.
• Un skate-parc indoor.
• Un endroit pour l’entraînement des sauts (bac à mousse ou directement dans un bassin).
• Peut-être aussi pourrions nous y voir un espace dédié à des manifestations comme des concerts ou autres comme il est prévu au Surf Snowdonia de Bristol.

Selon l’appel d’offre MAPA-2014-03 pour la réalisation d’une étude hydraulique et géotechnique: la surface du bassin pour la vague artificielle serait de 2.5 hectares, la surface du bassin pour le wake-parc serait de 3 hectares.

• Un coût qui se chiffrerait entre 12 et 15M d’euros (on ne connait actuellement pas la part public/privé).

• Une création d’emploi non négligeable (il faut dire que pour l’instant le lieu où se situerait le complexe étant vierge de toutes exploitations il ne génère aucun emploi).

• Sûrement un ou des lieux de restauration et peut-être de commerce.

La technologie retenue pour le surf-parc sera vraisemblablement un Wavegarden dont un exemple d’implantation est donné si dessous:plan3

Le Wavegarden du Pays Basque à accès uniquement sur invitation car étant celui de ses concepteurs et servant au développement et à la mise au point de cette technologie.plan4

Pour en savoir plus sur ce concept je vous renvoie à leur site www.wavegarden.com et à cette vidéo www.zapiks.fr/wavegarden-2-0-juin-2013.html car les images valent mieux qu’un long discours. Vous en trouverez d’autres à la fin de cet article.

Face à ce projet s’est créée une opposition orchestrée par le collectif Noutous qui dénonce un projet de vague artificielle dans ses différents articles que vous trouverez sur leur site www.noutous.fr, collectif qui organisa un débat publique le 12 décembre 2014 à Vieux boucau. Je ne reviendrai pas sur le contenu de ce débat et argumentaire du collectif car vous pourrez en trouver le résumé sur notre groupe https://www.facebook.com/WavegardenLandes/posts/752482971502932
En réponse à cette opposition j’ ai fait une analyse qui certes n’est que personnelle mais je pense objective car si on veut que les choses avancent d’un côté comme de l’autre il faut savoir communiquer sur de l’objectivité, non sur des contre-vérités: https://www.facebook.com/WavegardenLandes/posts/753990351352194

En France des projets de ce type commencent à voir le jour comme à Bordeaux et Paris pour les plus avancés, Marseille, Biarritz, Pau qui en voudraient un. Pour l’Europe, comme beaucoup le savent, le premier Wavegarden mondial ouvert au publique, le « Surf Snowdonia » de Bristol, sera inauguré au début de cet été. Pour rappel Chris Hines, co-fondateur de l’association de lutte contre les pollutions marines Surfers Against Sewage, est partie prenante dans ce projet dont les ambassadeurs font partie du gratin des surfeurs anglais. Aussi entre autres nous avons Peniche au Portugal, Hambourg en Allemagne qui ont leur projet en cours de développement.

Angleterrephoto_angleterre www.surfsnowdonia.co.uk

Bordeaux bordeauxwww.surfparkbordeaux.fr

Paris pariswww.wavesincity.fr

Allemagnealemagnewww.facebook.com/WavegardenHamburg

Marseille : www.facebook.com/pages/Projet-Wavegarden-Marseille/379768962048915?fref=ts
Portugal  : www.facebook.com/WavegardenPortugal

En regardant ce qui se passe outre manche nous pouvons déjà en tirer une conclusion: ce concept est entrain de se développer que ce soit aux USA ou en Australie encouragé par L’I.S.A., comprendre l’International Surfing Association, Doug Palladini de Vans, les entreprises du secteur de la glisse et bien sûr du tourisme. Ce concept est aussi accompagné par la Surfrider Foundation (le siège aux USA) dont un de ses co-fondateur Glenn Hening et son actuel CEO Chad Nelson ont participé au « Surf Park Summit » du 13 septembre 2013 à Laguna Beach en Californie, à cette époque Chad Nelson était le directeur à l’environement de Surfrider Foundation. Plus d’informations à cette adresse www.surfparksummit.com. Une des raisons de l’engagement du CEO de l’I.S.A. Fernando Aguerre est, grace au développement des surf-parcs, de pouvoir faire entrer le surf dans les jeux Olympiques.

Pour l’Australie voici un article de l’ Australasian Leisure Management qui traite du développement des surf-parcs: www.ausleisure.com.au/news/wavegarden-technology-to-revolutionise-artificial-surfing. Un reportage de SKY News sur l’Australie qui propose les Wavegarden pour solutionner le problème des rixes à l’eau entre surfeurs http://news.sky.com/story/1401304/wave-of-violence-on-oz-surfing-beaches.
Je vous renvoie aussi vers cette excellent site qui est un portail centralisant tout ce qui a trait aux surf-parcs à travers le monde, les différentes technologies, les différents projets ..etc.: http://www.surfparkcentral.com/

On peut dire aussi que les surfeurs professionnels ont plus qu’un avis positif sur la chose. Simplement en reprenant un extrait de l’article de l’ Australasian Leisure Management : « Depuis son ouverture, les surfeurs professionnels, comprenant les actuels champions mondiaux féminins et masculins, Mick Fanning and Carissa Moore, Taj Burrow, Stephanie Gilmore, Jordy Smith, Sally Fitzgibbons, Dane Reynolds, Gabriel Medina, Lakey Peterson, Jeremy Flores, Miguel Pupo, John John Florence, Tyler Wright, Craig Anderson, Aritz Aranburu and Pauline Ado ont tous testé le Wavegarden et ont tous donné des avis hautement positifs. »
Kelly Slater quand à lui voyant sa conception de ce type de parcs au travers de sa société www.kswaveco.com :complexe

Voilà ce que l’on peut dire actuellement sur ce projet de surf-parcs dans le sud des Landes. En attendant de plus amples informations sur ce projet novateur, informations bien sûr que je ferai paraître sur notre groupe au fur et à mesure qu’on me les communique, je vous souhaite à tous, bonne glisse …..

Quelques vidéos:
http://www.zapiks.fr/wavegarden-invites-pro-surfe.html
http://www.redbull.com/fr/fr/surfing/stories/1331626511683/a-surfer-avant-de-mourir-le-wavegarden
http://www.theinertia.com/surf/exclusive-wavegarden-interview-artificial-waves-are-finally-a-reality/
http://www.terredesurf.com/2014/06/le-wavegarden-bristol-ete-approuve-le.html
http://www.spotsurf.fr/2013/06/10/wavegarden-ca-fonctionne-bien/
https://www.youtube.com/channel/UC09F9t6F2-6Uz6Jb2IfDkjA

 

Texte : Zeph.

https://www.facebook.com/WavegardenLandes