Noa Dupouy

Envie de découvrir d'autres endroits...

Salut Noa, pourrais tu te présenter pour les personnes qui ne te connaissent pas encore ?

Bonjour , je m’appel Noa Dupouy , j’ai eu 10 ans cette année , j’habite Mimizan, je surfe, skate et snowboard depuis tout petit … J’ai d’abord commencé dans les bras de papa puis vers 7 ans j’ai eu ma première planche sur mesure et participé à ma première compétition, le «Pitchouns Tour» organisé par Arnaud Darrigade.

Pas grand chose à dire question compètes tant tu domines la discipline dans ta catégorie, j’aimerais plutôt que tu nous racontes tous ces voyages que tu as déjà fait, la découverte de nouvelles cultures, la rencontre avec les gens, les vagues…

J’ai commencé à voyager dès l’âge de 6 ans,il y a eu tout d’abord le Cap Vert avec papa et maman , j’ étais petit et pas encore près pour la droite de Punta Pretta, ensuite l’année de mes 7 ans ,on a fait ce voyage avec Gabin mon frère et papa à Péniche pendant les vacances de Noël ou j’ai surfé pour la première fois Super Tubos, c’était incroyable, des vagues excellentes et des moments inoubliables de partage avec eux.

Le même hiver, nous sommes partis 15 jours direction Ténérife, cette fois avec maman. C’était une bonne étape pour prendre confiance, des vagues longues sur du rochers.

Mon premier grand voyage c’était aux Maldives en octobre, j’avais 8 ans, j’étais comme un fou à l’idée d’aller la bas surfer du reef dans des petites vagues parfaites et surtout dans de l’eau chaude moi qui suis super frileux. Sur L’ile de Cokes nous avons touché les 2 meilleurs swell de la saison avec des journées sans vent, un glassy de rêve. On était plus dans le trip petites vagues de rêves mais bien dans des conditions ou il fallait s’engager . On a surfé la droite de Cokes mais c’était souvent gros et pas calé mais de l’autre côté de la passe, Chicken était en feu. Jusqu’à 2M50 les plus gros jours, j’ai eu mes premiers tubes, mes plus longues gauches et aussi mes premières grosses bouffes et frayeurs quand je me retrouvais coincé au corner. Des moments tellement intenses et des conditions tellement parfaites que tu y retourne! Sur l’ île les gens sont tous gentils et il n’y a pas de voitures , tout est tranquille, on peut s’amuser en vélo avec les copains du village et tous les soirs il y a un match de foot avec les grands qui te laissaient jouer avec eux ..J’ aime vraient cet endroit, je m’y sens bien, tellement bien que j’y suis retourné l’année dernière avec papa et son copain Elie et on a rejoint Jo qui s’occupe du surfclub de la Ciotat en med. C’est l’hiver de mes huit ans ou on a vraiment tout organisé pour surfer au maximum. En accord avec ma maîtresse, mes parents, Belly et Miky je suis partis trois moi entre Huahine et Hawaii . Huahine c’est le paradis, c’est la bas que je voudrais vivre plus tard! Tous les soirs avec mes amis Naumi et Vahiné et tous les autres qui rentrent de l’école on se retrouvent pour surfer la droite de fiti. On a même eu la visite d’Arnaud Darrigade, on était tous chez Jean Luc et Matilde Echeynne dans leur super maison accrochée à la montagne surplombant le lagon, un endroit vraiment magique. A Hawaï Il y a eu 2 gros swell de nord et j’ai vu les vagues les plus belles et les plus méchantes de ma vie. John John, son frère Nathan et Koa ont scoré des vagues de malades! Presque chaque soirs c’était barbeucs avec tous les copains et quelques locaux, un super souvenir! Hawaï est un endroit exceptionnel, il y a toujours pleins de choses à faire sur le lagon, ramer, nager, pêcher.. . Je ne voulais plus partir de la bas et depuis que je suis ici je ne pense qu’à une chose: y retourner. On a ensuite enchaîné sur Kawai sur les conseils de Steph et Justin becret. Le north shore est super joli, ça ressemble à la Polynésie, la route longe l’océan et il y a des criques partout avec une multitude de spots. Le super plan c’est que même quand c’est très gros, il y a toujours moyen de surfer dans la baie de Hanalei. La bas je surfais toujours avec Kai Mcintyre et Seigh. Le mauvais coté de ce trip c’était notre chambre qui était pourrie, il y avait même un rat que papa essayer de tuer tous les soirs, je crois qu il dormait dans notre matelas … on a tout de même tenu trois semaines, je voulais rester avec mes nouveaux amis et participer à ma première compétition NSSA. Elle c’est déroulée à Pin Tress le home spot des frères Irons, les vagues étaient énormes et fermaient sur toute la baie. Les conditions étaient vraiment flippante, j’ai fini troisième en moins de 12 ans et premier en moins de 10. On a ensuite fini le trip sur Oahu. Des conditions difficiles, très grosse houles et vent de coté balayant les vagues.

Cet hiver avec l’aide de Miky et Belly on a programmé un premier séjour en Californie puis Hawai. On s’est posé à San Clemente pour surfer Lowers mais l’hiver ça ne marche pas toujours bien avec les houles plus Ouest et Nord, du coup grâce à notre guide locale Rudy Mareshall qui vit avec sa petite amie Marina à Encinitas, on à pu découvrir et surfer pleins de spots entre San Clemente et San Diego. Lowers c’est une véritable machine à vague et c’est toujours la compétition à l’eau mais pas d’agressivité et en plus il y a toujours un pro qui te montre comment peut être surfé la vague. Avec le skatepark pas loin c’était parfait pour progresser dans les airs… J’ai bien aimé Swamiz et Seaside le spot de Machado près d’Encinitas mais mon spot préféré reste Blacks près de San Diego : des jolis tubes marée basse, moins de monde à l’eau et toujours des dauphins et des sea lyon pour accompagner ta session. Le niveau des jeunes est super bon et tous les week end il y a des compétitions NSSA ou WSA. Les étrangers peuvent y participer, j’ ai donc fait plusieurs compétitions, san clémente , oceanside et la plus sympa Huntington. Les californiens sont très motivés et le niveau est très bon mais l’esprit reste très sympa et j’ai eu droit a un super accueil (à noter: Noa à gagner toutes les épreuves auxquelles il a participé). Ensuite on est allés 3 semaines à Oahu. J’ étais aux premières loges, dans la maison Quiksilver face au Pipe en compagnie de Natxo Gonsalez, Noé et Titouan Alda un ami de l’île d’ Oleron. La vie dans cette maison est magique, il y’a toujours de l’action et toute la journée Pipe devant les yeux . A droite la maison Volcom et à gauche celle de Jamie, impossible de faire ses devoirs scolaires, toutes les 2 minutes ça hurle pour un tubes, pour une grosse boite.Tout ça m’a vraiment motivé pour surfer le pipe… j’ai eu de bons conseils de gens qui connaissent bien le spot comme Sylvain Casenave , reef macintoch , natxo noé , mizouno et bien sur Leo Fioravanti. La passe te permet de voir et de prendre confiance, à l’eau les hawaïens m’encourageaient, c’était motivant mais tout est quand même stressant car tout va très vite, la houle, les surfers qui se déplacent car le pic bouge et la vague qui jette d’un coup! Au final j’ ai eu de très bonnes vagues et aussi quelques bonnes bouffes, merci encore a tous ceux qui m ont motivé et aidé et un grand merci à Papa qui m ‘a placé sur toutes ses bombes. Bravo aussi à Titouan qui a chargé avec des planches pas trop adaptées à la vague!

Mon autre objectif était de surfer Sunset, la c’est différent, tu vois les séries arriver de loin, il y a du monde à l’eau avec de très grandes planches et pour en choper une il faut te risquer à l’intérieur et souvent tu n’a pas le temps de t’échapper!!! j’ai ramassé une bonne série et c’est pas rigolo, ça brasse très fort! on a éviter un set de 8 ,9 pieds selon les locaux hawaïens du spot, la papa ramait de toute ses forces en me poussant l’arrière de ma planche pour dégager au plus vite, c’était énorme et j’ai tout donné pour pas bouffer, on a rigolé des que le set est passé et papa était soulagé et me disait qu’ on venait de battre un record de vitesse à la rame! Je pense qu ‘hawai c’est un peu ça, tu es toujours un peu à la limite du plaisir et de la sanction… Cette année on a découvert plein d’autres endroits, Haleiva, Ala Moana… On a fini le trip par un petit passage en Californie, toujours les mêmes spots mais avec toute la confiance gagnée à Hawaii, tu te sens mieux et tu peux surfer plus détendu du coup tu prend du plaisir et tu te sens progresser.

Je suis reparti en juin 15 jours en indo, c’était un trip assez court, on c’est décidé au dernier moment car on voulais être sure d’ avoir des vagues, on avait trois destinations possibles, Californie, Maldives et finalement c’est Bali qui a reçu le meilleur swell! J’étais trop content car je n’étais jamais encore allez la bas et Killian et Justin m’ ont fais rêver avec les vagues qu ils on surfé la bas… On avait pas trop le temps de bouger sur d’autres îles on a donc poser les valises à Bingin dans un warung que Sancho nous avait conseillé. Bingin c’est un bijou, à marée basse ça tube et avec plus d’eau tu peux tout faire sur la vague. Il y a beaucoup de monde a l’eau et les locaux ne laissent rien sauf au petit jeunes, une chance pour moi! Avec une vague comme celle la tu progresse super vite et ta technique du tube s’améliore rapidement. Par contre c’est aussi la première fois que je tape aussi souvent le réef car a marée basse et gros coef. il n’y a pas d’eau. J’ai eu droit à pas mal de session citron vert, et ça c’est moins rigolo!

J’ ai tellement de chance de faire des voyages magiques et je suis toujours pris entre l’envie de retourner voir mes amis et surfer à nouveau des vagues que j’aime ou l’envie de découvrir d’autres endroits.

Cet hiver j’aimerai beaucoup passer voir mon copain Marco Mignot au Mexique et dans un futur proche découvrir les Mentawai et ses vagues parfaites ou l’incroyable gauche de Skeleton Bay en Namibie.

Et de temps en temps tu es à la maison…

Oui, quand je suis ici les journées que je préfère c’est quand les conditions sont parfaites pour Mimizan et que l’on part surfer en foret avec mon frère mon cousin naiell élis, duvi. et tout les potes… mais quand c’est malheureusement flat je skate je fais du trampoline et retrouve mes copains du cartier pour jouer.

Un petit mot pour finir?

Merci à Ripitup pour votre soutient, vous avez été les premiers à poster ma dernière vidéo, trop cool! Merci à tous ceux qui m’aide et me supporte, vive le surf !!!!

Face book : www.facebook.com/noa.dupouy