Stéphane Fernandez

Labrador Surfboards

Stéphane peux tu te présenter…

Salut, je m’ appel Stéphane Fernandez, je suis né à Bayonne, marié et père de trois enfants. J’ai grandi à Cambo les Bains dans le Pays Basque où j ‘ai passé toute mon enfance et une bonne partie de mon adolescence. Pendant ma jeunesse j’ai fréquenté les spots basques et landais et pas mal voyagé notamment sur les côtes portugaises. Passionné je me suis vraiment lancé à l’âge de 21 ans, il me fallait un nom pour commencer, et, à cette époque il y avait pas mal des marques avec des noms qui faisaient référence à des symboles de guerre, alors j’ai pensé à Labrador un chien de nature sympathique, joueur, et aimant l’eau. (sourire)

D’où vient cette envie de shaper, comment tout à commencé ?

Je n’avais aucun rêve de shaper, juste de bien surfer avec quelques copains comme Eric et Pilou. A ce moment là, j’avais un voilier de 7 m en bois que j’avais acquis en Bretagne. Je l’avais en cale sèche sur le port d’Anglet pour le retaper. En face, il y avait un atelier de shape très connu où j’empruntais la ponceuse pour poncer le bateau ou les réparations des boards des copains de la plage des cavaliers. J-P le shaper me voyant adroit de mes mains me demanda si je voulais apprendre le métier et intégrer l’équipe. N’ayant pas de boulot à ce moment là, je dis oui.

Ta manière de shaper, ta vision…

Je shape dans le silence, je m’inspire de la mouvance actuelle et je mixe à ma sauce, j’essaie de trouver la bonne formule pour et faciliter et faire progresser le surf de chacun en fonction de ces demandes et de son niveaux.

Quelles genres de boards, pour qui ?

J’aime shaper (et surfer!) tout types de boards pour toutes sortes de conditions, shortboards, hybrides, longboards et guns. Je shape pour tous types de surfeurs, du débutant dégrossi au plus confirmé voir pro. Exemple en ce moment je travaille avec Sylvain Taloudec sur deux modèles perfo. la chti pinpin 5 »8 et la 5 »10. La pinpin est un model pour allier surf classique et moderne.

L’avenir du shape selon toi a-t-il beaucoup évolué ces dernières années … en mieux, en pire ?

Le shaper est un créateur, sont avenir peut plus ou moins être industriel ou artisanal et existera toujours car c’est la nature de l’humain de créer. Grâce aux machines à
prè-shape je peux avoir de très bons modèles de board et les faire évoluer. Ce qui aide à avoir une très grande régularité dans la finition du shape, le but toujours avoir une magic board sous les pieds.

Tes projets ?

Gagner ma vie, faire des magic boards et surfer le plus longtemps possible.

Un petit mot pour finir ?

Merci Ripitup pour cette rencontre, bon surf à tous et pas trop de cagnasse !

 

Le site de Labrador Surfboards